Notre production

Avec la découverte de la drêche de brasserie, de notre processus de production et de notre démarche qualité, découvrez notre expertise dans les matières premières alternatives qui sont issues de l'industrie brassicole !

La drêche, une ressource riche et universelle

88 % des céréales utilisées lors du brassage de la bière, aussi appelées “Drêches” sont gâchées.

Lors de l'empâtage, le brasseur mélange de l'eau avec du malt concassé afin d'en extraire le cœur du grain et les sucres nécessaires à la fabrication de la bière.

Une fois filtrée, la partie solide est collectée et transformée au sein de nos sites de production afin de proposer une gamme d'ingrédients riches en fibres, protéines et pauvres en glucides. En France, c’est plus de 700 000 Tonnes de drêche qui sont produites chaque année.

Bien qu’elle soit déjà utilisée au sein de diverses voies de revalorisation, la drêche est un enjeu important pour les brasseries, dont le nombre ne cesse de croitre chaque année.

Les drêches de brasserie sont une ressource universelle, riche et croissante dans le monde entier.

Il est impératif de gérer cette ressource de manière adéquate, car un traitement inappropriée peut avoir des conséquences néfastes pour l’environnement.

De la drêche à la farine, il n'y a que quelques pas

La drêche est inévitablement produite lors du brassage de la bière. En effet, lors du brassage, le malt (principalement issu d’orge ou de blé) est concassé afin de faciliter la libération des sucres naturellement présents dans ces céréales. Ces sucres sont nécessaires afin de produire l’alcool présent dans la bière via la fermentation qui intervient à la fin du procédé de fabrication. Après avoir concassé le malt, celui-ci est alors plongé dans de l’eau chaude afin de récupérer les sucres qui se dissolvent lors de ce mélange.

Une fois filtrée, la brasserie récupère le liquide obtenu pour continuer la fabrication de la bière, tandis que Maltivor collecte la partie solide, aussi appelée drêche.

Ces céréales seront transformées, en quelques étapes, au sein de nos sites de production. En effet, notre procédé de production stabilise les drêches de brasseries grâce à un traitement thermique. Un broyage réduit ensuite les drêches en farine afin de proposer une gamme de produits polyvalents et adaptés à la transformation agroalimentaire.

  • 1

    Récupération de la drêche de bière

  • 2

    Séchage de la drêche

  • 3

    Mouture des grains de céréales

  • 4

    Ensachage et vente des ingrédients Maltivor !

Notre démarche qualité

Les équipes de Maltivor ont acquis une véritable expertise sur le malt, les procédés de brassage et les drêches qui en résultent.

Dès la création de l’entreprise en 2018, nous avons porté une attention particulière à la connaissance des matières premières que nous collectons. Ceci nous a permis d’établir un cahier des charges spécifique à chacun de nos produits et ainsi de standardiser les lots de drêches collectés auprès de différentes brasseries. Nous garantissons alors l’homogénéité de nos produits d’une commande à l’autre.

Notre démarche qualité est basée sur le système HACCP propre à l’industrie agroalimentaire, et la traçabilité mise en place avec nos partenaires brasseurs nous permet de remonter de la drêche jusqu’à la malterie. De plus, nous sommes engagés avec le label Agriculture Biologique depuis 2020 et nous avons pour objectif d’obtenir une certification IFS FOOD en 2024.

Découvrez les coulisses de la production

Immersion au sein de notre site de production Maltivor à Vourles (69) !

Besoin de plus d'informations?

Vous avez besoin de renseignements complémentaires ou vous désirez réaliser un devis ? Contactez notre équipe ! Nous nous chargeons de vous répondre dans les meilleurs délais.